browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Pourquoi notre rue s’appelle Rue Montange

Posted by on 23 août 2020

Je vais essayer de remonter dans le temps pour expliquer ce choix … !

Il était une fois,… un moulin qui était établi sur un bras de la rivière Ange (ou Lange). Il est noté sur la carte de Cassini (1750 environ) et la propriété appartenait au comte de Douglas (propriétaire du château de Montréal).

Le moulin figure sur le cadastre napoléonien (dressé en 1810). En 1859, le comte de Douglas obtient l’autorisation de bâtir un barrage et un canal d’amenée d’eau jusqu’à son usine (utilisation de l’énergie non spécifiée).

En 1884, la propriété dite ‘du moulin » est vendue à Félix Montange par le comte de Douglas. Félix Montange avait créé à Montréal une entreprise de tournerie en 1848, avant d’aller s’installer provisoirement dans un moulin à Condamine la Doye. Il revient donc à Montréal en 1884. Une scierie existe déjà sur la propriété et une tournerie sera installée. Deux turbines remplacent les deux roues à aubes et la tournerie se développe alors.

En 1925, 50 personnes environ sont employées à l’usine. Cela représente sans doute à cette époque une des plus importantes entreprises utilisatrices de main d’œuvre à Montréal.

Dans les années 30, un pipier de Saint Claude monte une succursale dans un des bâtiments de la future rue Montange. Un grand hangar à claire voix est construit pour servir de séchoir pour les racines de bruyère dans lesquelles sont taillées les pipes.

Avec le déclin de la tournerie dans les années 1960-1970, une partie de l’usine sera reconvertie pour le moulage d’objets en matière plastique (société de Eugène et Jacques Montange) et certains bâtiments sont loués à des entreprises, en particulier d’Oyonnax, qui profitent ainsi des taxes moins élevées à Montréal la Cluse. A ce moment là, toutes les habitations et toutes ces entreprises étaient domiciliées à la même adresse : 28 avenue François Prosper de Douglas, c’est à dire le début de la future rue Montange. Les services de l’administration fiscale ont alors demandé à la mairie de Montréal La Cluse de donner un nom et une numérotation à cette rue pour faciliter les démarches administratives. Il a été proposé de la dénommer Rue du Moulin, mais la poste a refusé car il y avait déjà tout à côté un bâtiment HLM nommé « Le Moulin », source de confusion. Il a donc été décidé de l’appeler Rue Montange !

Et cela rend hommage ainsi aux 2 Montange qui ont été maire de Montréal la Cluse. Félix M. de 1900 à 1908 et Félix, son petit-fils, de 1947 à 1959. Félix – le deuxième ! – était mon oncle. A Montréal, chacun des derniers maires a une rue ou une place qui porte son nom ; pour les deux Montange, c’est chose faite maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *